Anniversaires, les souhaiter ou pas sur LinkedIn ?

//Anniversaires, les souhaiter ou pas sur LinkedIn ?

Bon anniversaire !

Bon anniversaire !

Avec LinkedIn, vous n’échapperez pas deux fois par an à cette injonction.

« Bon » + « Anniversaire », ces deux mots associés à un point d’exclamation vous font-ils plaisir ?

Faut-il souhaiter les anniversaires sur LinledIn ?

Cette question ainsi que celle de l’âge me sont venues car chaque jour LinkedIn me propose de souhaiter son anniversaire à des contacts. Évidemment, par politesse « réseautale », je m’exécute sur le champ en appuyant sur l’onglet pré-pensé que LinkedIn me propose généreusement.

D’accord je le fais en partie pour moi.
Je me rappelle au bon souvenir de mes contacts, j’entretiens mes relations réseaux, je les incite à venir regarder mon profil…
Je fais bien tout ce que les formateurs en Social-Selling m’ont bien appris.

Mais dans la vraie vie, l’aurais-je souhaité l’anniversaire d’une relation professionnelle ?

Les règles de savoir-vivre et les soft-skills sont-ils malmenés par les réseaux sociaux issus d’autres cultures ?
En France nous avons culturellement des sujets « tabous » récurrents : l’argent que l’on gagne en est un, l’âge que l’on a en est un autre.
Souvent nous sommes « catalogués » par les autres dans le mode binaire du trop ou du pas assez : jeune, vieux, expérimenté, payé, compétent, etc.

« Le coach ne peut accompagner son client que jusqu’à un endroit qu’il a déjà atteint par un travail sur soi. »

Cela tombe bien : je suis senior et mon anniversaire arrive bientôt !

Peut-être est-ce pour cela, Loi d’attractivité, que je suis souvent en contact avec la problématique de l’âge qui atteint son paroxysme le jour de son anniversaire.

De par mon métier de coach, je me fais la remarque que l’âge revient souvent dans les problématiques de mes clients senior. Généralement ce n’est pas leur âge le problème, c’est ses conséquences négatives qu’ils imaginent arriver : en décalage avec l’équipe, pas en adéquation avec l’image de la marque, ne sait pas communiquer avec les nouvelles générations, aura du mal à s’intégrer, etc.

Ma Grand-Mère

Ma grand-mère

Qu’apporte à un senior le fait de lui souhaiter son anniversaire ?

Avant de vous parler de situations issues de mes coachings, permettez-moi de vous parler de ma grand-mère pour illustrer l’aspect culturel de l’âge.

Il y a quelques années, ma mère, trouvant que ma grand-mère déclinait mentalement, décida de prendre rendez-vous pour elle chez un grand médecin psychiatre.

Le médecin pour diagnostiquer son état mental se mit à lui poser des questions :

Quel jour sommes-nous ?
Combien avez-vous d’enfants ?
Quel âge avez-vous ?

Ma grand-mère, très souriante, ne répondit pas à cette dernière question.
Le médecin lui redemanda alors son âge.
Alors ma grand-mère d’un air furibond se leva et se tournant vers ma mère, lui dit :

« Ma chérie, partons. Ce Monsieur est trop mal poli ».

Si nous ne connûmes pas ce jour-là médicalement l’état mental de ma grand-mère.
Sa capacité de décision, oui !

 

Le sablier des années qui filent

Qui est le Maître des horloges ?

 

 Avez-vous l’âge d’être un senior ?

Comment répondre à la question sans savoir de quel âge il s’agit : le factuel, le ressenti, l’interprétation ou la projection que vous en faites ?

Que LinkedIn nous propose-t-il de fêter ?
Les anniversaires personnels et professionnels, et la nouvelle année.

Je vous propose un comparatif à l’aulne de mon expérience client.

La nouvelle année ne leur pose en général aucun problème puisque nous nous la souhaitons mutuellement tous meilleure, prospère, en bonne santé, etc.

L’évocation d’une année nouvelle, non encore vécue, les incite à regarder devant : aspirations, inspirations, espoirs, envies … Les clients se projettent vers l’avenir. Les émotions dont ils me parlent sont plutôt positives : joie de commencer, d’aller de l’avant, idées de passer à l’action. Aucun ne m’a parlé de son âge comme un problème dans nos échanges sur l’année à venir.

Les neurosciences nous apprennent que, je cite Bernard Anselem,

« Le cerveau au fil du temps a sélectionné les aptitudes à sélectionner les éléments menaçants, à les traiter sous forme d’émotions et à élaborer des solutions pour survivre. » (Source : Je rumine, tu rumines, nous ruminons). Ce phénomène est appelé « biais cognitif de la négativité ».

Il en résulte que de manière automatique, nous mémorisons mieux le négatif alors quand il s’agit de faire un bilan, le moral en prend souvent un coup !

Alors pour les seniors, souvent anniversaire (personnelle ou professionnelle) rime avec inventaire de son année, de son vécu avec le regard du verre à moitié vide.
Une sorte de bilan post-mortem de sa vie alors que justement, ils le sont, en vie !

Il n’est pas rare que femmes comme hommes fondent en larmes à l’évocation de ce qu’ils n’ont pas : fait, réussi, obtenu, etc. ainsi que ce qu’ils croient ne plus, dû à leur âge, avoir la possibilité encore de faire, réussir, obtenir, etc.
Ils en ressentent des émotions négatives de tristesse, regrets, déception, dégoût ou colère.

Coaching

Mon accompagnement de coaching va consister à les faire passer du bilan post-mortem à son contraire, l’ad-vitam en les incitant à se remémorer tout ce qui a marché pour eux, une sorte de journal de gratitude de l’année ou des années antérieures.

Par ce travail d’orientation des pensées sur le positif du passé, les clients sont à même d’élaborer leur modèle de réussite.

Décollage de l'espace problème

Et les idées fusent

Ainsi ils se mettent à regarder le passé avec bienveillance, à repérer leurs ressources, à y trouver confiance, estime de soi et envie d’avancer.

Le coaching va permettre au client une prise de conscience.

Ressources, confiance, désirs, résultats avec en carburant la motivation : le client se tourne vers l’avenir et passe à l’action.

 

Alors là, oui, je suis sûre que leur souhaiter un bon anniversaire leur fera plaisir !

Joie, inventivité, enthousiame

Emotions d’un véritable bon anniversaire

 

Et vous, à quoi pensez-vous lorsque vous souhaitez les anniversaires sur LinkedIn ?

By | 2018-08-23T20:35:39+00:00 23/08/2018|Psychologie & Neurosciences|0 Comments

About the Author:

Sylvie Grimblat
"Trouvez l'équilibre dans le mouvement, osez vous adapter au changement" Créatrice de la méthode PECHE IMPACT® pour la formation à la prise de parole et la recherche de son identité professionnelle. Je suis fan de votre performance individuelle et collective. Sans vous connaître, je suis déjà fière de vous. Mon but est de vous accompagner dans la révélation de votre potentiel, de vous reconnecter à vos ressources pour vous permettre de vous dépasser. PECHE IMPACT® est la méthode que j'ai créée pour vous faire gagner en efficacité et en plaisir dans vos prises de parole. PECHE IMPACT® regroupe l'ensemble des connaissances issues de mon expérience de préparation de passage à l'antenne dans les médias de centaines de personnes, de ma formation de coach associée à l'apport des neurosciences. Ma promesse : en très peu de temps vous ferez du stress votre allié, parler et convaincre deviendront "un bonheur". Retrouvez l'ensemble de mes articles sur la révélation de vos potentiels individuels ou d'équipes sur mon site www.loeildubonheur.fr et ma page et mon groupe de discussion Facebook "L'œil du Bonheur". Spécialiste de la performance, j'interviens en entreprises en vous proposant de créer de la valeur pour vous : accompagnement d'équipes et de managers vers l'adhésion au changement, team-building sur mesure, bilan de fonctionnement organisationnel, management "bienveillant", résolution de problématiques, débats techniques, régulation de tensions, Qualité de Vie au Travail etc. Mon accompagnement, dans son approche systémique, permet aux équipes de se fédérer autour de la culture du résultat ce qui passe par une reconnaissance des individus, de leur travail et de leur performance. Ainsi libérés, dirigeants, managers et salariés révèlent leur talent, apportent de l'agilité à leur entreprise, trouvent sens et motivation nécessaires à l'engagement et à la réussite de tous. Mes points forts sont : L'analyse systémique d'équipe : chacun fait partie d'un tout et le tout interagit sur chacun. Au sein de l'entreprise, cet effet est décuplé. A partir de cette analyse, je sais où poser le miroir pour vous accompagner dans la réalisation de vos objectifs et de vos enjeux. L'adhésion au changement : grâce à mes connaissances en neurosciences, je mets l'équipe dans les conditions favorables pour dépasser la résistance au changement. La révélation des soft-skills et le déploiement de l'intelligence collective : je mets en exergue la synergie entre les équipiers. Ceci passe par la cohésion et la confiance, la communication non violente, la motivation et l'engagement. Chacun trouve sa place, un sens et une reconnaissance dans ses fonctions. Il s'agit aussi de faire des bilans de fonctionnement, de travailler sur le rayonnement, la visualisation, les valeurs opérantes etc. Le coaching devient "neuro coaching" pour plus d'efficacité et des résultats plus rapides sur l'adhésion au changement. Que ce soit au service d'une personne, d'une équipe ou d'un projet d'entreprise je vous accompagne dans l'adhésion au changement. Et si c'était cela le "bonheur" dans votre vie comme en entreprise ?

Leave A Comment