A la découverte de son récit de vie pour mieux comprendre l’acquisition de son métier

/, Sport & Santé/A la découverte de son récit de vie pour mieux comprendre l’acquisition de son métier

De quelle manière acquière-t-on une profession ou un métier ? A partir de quel moment peut-on évaluer son niveau d’expertise dans un domaine supérieur par rapport à l’étape précédente ? Ce sont les questions que nous allons approfondir sur la base des récits de vie, que nous avons eu la chance de recueillir auprès de formateurs d’entraîneurs. Ces derniers nous ont montré à quel point toutes les situations que nous expérimentons dans notre vie sont potentiellement formatrice et viennent enrichir les compétences propres au métier en question. Notre étude sur la profession de formateur d’entraîneur, que nous partageons à ce stade, permet ainsi d’illustrer ce qui survient de manière transversale dans tous les domaines.

Acquisition de savoirs et récits de vie de formateurs d’entraîneur

Nos récents travaux amènent à penser que l’acquisition des savoirs est un processus évoluant tout au long de sa vie que ce soit dans des formations certifiantes, des séminaires ou des échanges libres avec des collègues. Plus précisément et à titre d’exemple, nous allons nous concentrer sur la manière dont un formateur d’entraîneurs acquiert son savoir. Cette réflexion se base sur la modélisation des situations d’apprentissage en formes guidées (formelles, non-formelles) ou non-guidées (informelles) et est complétée par Pineau qui interroge sur la notion d’apprentissage de l’expérience et de la vie. L’auteur évoque la notion de triangulation en parlant d’un espace de formation de soi par soi, de soi aux autres et de soi au monde. A cela s’ajoutent les travaux de Dominicé qui évoquent les trois composantes biographiques que sont la double appartenance, la bifurcation et la complétude en lien avec la formation. L’objectif est de voir comment le récit de vie peut aider à amener à une meilleure compréhension des cheminements à long terme des formateurs d’entraîneurs.

Deux formateurs d’entraîneurs (H1 et H2) travaillant au sein de la Formation des entraîneurs Suisse ont pris part au projet. Il s’agit de deux hommes âgés de 38 et 51 ans. Des entretiens non-structurés basés sur la théorie des récits de vie ont été menés. Les premières données ont été récoltées en février et mars 2012 et les suivantes en juin 2014. Les données ont été traitées avec une analyse de contenu thématique sur la base de la théorie des situations d’apprentissage et des composantes biographiques.

Les résultats, sous la forme d’un extrait de récit de vie des formateurs d’entraîneurs complété par une interprétation et un travail réflexif personnel (cf. tableaux 1 et 2), démontrent que toutes les formes d’apprentissage ont pris place au travers de leurs vies et l’importance des apprentissages non-guidés et la gestion du non savoir sont indéniables, que ce soit lors de leur carrière de sportif, d’entraîneur puis de formateur d’entraîneurs. De plus, l’environnement familial peut, par exemple, amener la personne à vivre un concept de double appartenance en fonction des décisions choisies.

aaaaa

Comme la littérature le mentionne, toute situation vécue est potentiellement une source de progrès et de d’apprentissage dans une logique d’autoformation et d’émancipation. Ainsi, il conviendra de continuer de percevoir les processus d’apprentissage qui entrent en jeu en fonction de l’expérience acquise (formateur d’entraîneurs, formateur d’entraîneurs senior et formateur d’entraîneurs master) et ainsi mieux comprendre cette profession ou d’autres.

S’ouvrir au savoir

De ce fait, si l’on prend conscience de la puissance des situations d’apprentissage qui interviennent tout au long d’une vie et à n’importe quel moment (méta-cognition), on peut dès lors adopter une posture d’ouverture à tout apprentissage potentiellement présent dans les situations vécues. Recueillir le récit de vie d’une personne revient ainsi à apprendre sur soi-même dans une démarche de co-construction et d’échanges.

By | 2017-04-13T14:30:15+00:00 08/02/2015|Education & Pédagogie, Sport & Santé|0 Comments

About the Author:

Ophélia JEANNERET
Préparateur physique en hockey sur glace. Collaboratrice scientifique à la formation des entraineurs suisses. Docteur en sciences du sport (orientation en psychologie sociale et cognitive), diplômée en management du sport, en préparation physique et en entrainement sportif élite/espoir.

Leave A Comment