Posture de coach

//Posture de coach

L »être coach » se traduit en « faire du coaching », au travers de la posture de coach, qui est très spécifique :

posture de coach

Cette vidéo explique la différence qu’il y a entre la posture d’expert (qui guide) et la posture de coach (qui accompagne) :

Posture de coach et position miroir

Tendre le miroir pour que le client se voie, là où il ne regarde pas d’ordinaire, en profite pour modifier l’équation de son problème, pense des solutions out of the box, et s’engage résolument dans une dynamique de progrès qui contribue à transformer son système.

Le coach tend le miroir, sans forcément regarder ce que voit le client dans le miroir.

D’ailleurs, ses questions ne visent pas à obtenir des réponses mais à déclencher une réflexion chez le client. Le coach n’a pas besoin de comprendre le problème, il cherche à faire repérer au client des éléments de solutions, éventuellement là où il ne pensait pas à regarder…

Posture de coach et position basse

Un coach adopte une position de candide, qui ne « sait pas » :

  • ne sait pas où on va
  • ne sait pas par où on passe
  • ne sait pas à quel rythme on y va
  • etc…

Puisque c’est le client qui sait, ou qui va le savoir. Il y a pourtant une chose que sait le coach (et que parfois le client, justement, ne sait pas) : c’est que le client va y arriver ! Une chose est sûre, c’est que le client va réussir à se transformer grâce au coaching. Comment le coach sait-il cela ? Parce qu’il a déjà accompagné beaucoup « d’accouchements »(voir : « Coach accoucheur« ), et qu’il est devenu un spécialiste de ce cheminement : il sait ce que vivent ses clients, et par quels états intérieurs ils passent quand ils se remettent en question pour progresser. C’est cette unique connaissance, qui permet au coach d’accompagner des personnes qui passent par des chemins qui lui sont inconnus. Etre passé lui-même par les mêmes chemins de remise en question, vers la profondeur de soi, est précisément ce qui permet au coach de pouvoir accompagner ses clients, sans avoir aucune compétence… C’est cette réelle « incompétence », qui rive le coach à la position basse, et laisse tout l’espace disponible de la séance pour épanouir et développer la compétence du client !

Posture de coach et questionnement impertinent

Lire la suite de l’article sur le site Orygin

Paul Devaux 06 10 56 14 96

Aller plus loin sur la posture de coach :

By | 2018-01-14T14:25:59+00:00 23/01/2018|Education & Pédagogie|0 Comments

About the Author:

Paul Devaux
Après un passage « rapide » en école de commerce (Sup de Co Tours), Paul est formateur et Coach depuis une vingtaine d'années. Il dirige le Cabinet Orygin depuis 2006. Il pratique un accompagnement chaleureux et incisif, qui crée l’alliance et bouscule en douceur le cadre de référence de ses clients. Accrédité à la Société Française de Coaching en 2008, il est également superviseur de Coachs. A titre personnel, Paul Devaux pratique le Qi Gong, la méditation et le yoga depuis de nombreuses années, ce qui participe du recul dont il essaie de faire profiter ses clients. PAUL DEVAUX : 06.10.56.14.96

Leave A Comment