Prise de parole, une question d’attention et d’intentions !

/, Psychologie & Neurosciences/Prise de parole, une question d’attention et d’intentions !
Le micro et la salle

Attention, c’est à vous… de capter l’attention

Et là, c’est le blanc…

Ce moment d’hésitation avant de se lancer, l’instant où le stress est à son maximum car vous n’êtes pas encore dans l’action…
Et d’ailleurs où êtes-vous à cet instant ? Où se porte votre attention ?

Quand le blanc arrive, c’est que vous n’êtes pas présent à vous-même ni aux autres.

Quand vous prenez la parole au café pour refaire le monde, vous n’avez pas ce blanc dans la tête, les jambes en coton, le cœur qui s’emballe et le tremblement plus ou moins maîtrisé de la voix…

Je vous propose de revivre la scène en vous demandant où vous êtes au moment de parler à votre équipe. Où vous êtes, c’est-à-dire où vous portez votre attention à cet instant.

Etes-vous dans le plan de votre discours ?

Etes-vous en train de répéter le canevas du pitch parfait que vous avez appris ?
Etes-vous en train de vous comparer ?

Etes-vous caché derrière la magnifique infographie qui vous sert de bouclier ?

Etc.

Bref vous n’êtes pas là et votre présence comme votre leadership en pâtissent.
Quand le chat n’est pas là, les souris dansent !

Votre auditoire ne vous écoute que d’une oreille,
voire d’un œil car l’autre est rivé sur son portable.
Le brouhaha monte,
Ils discutent entre eux et des « chutt » se font entendre… et leur attention se disperse.

Et vous dans tout ça, comment vivez-vous ce moment ? Mal, très mal et cela se voit.

Vous vous interrogez sur l’intérêt de votre propos, remettez en cause votre leadership,

Vous vous demandez comment faire taire la salle,

Vous perdez le fil, perdez pied et votre estime de soi s’effondre.

 

Nombre de questions occupent votre esprit et vous éloignent encore de votre auditoire :
Encore une fois, cela n’a pas marché,
La prise de parole est un passage obligé et je n’aime pas ça…

Dois-je faire preuve d’autorité ?
« Je vous demande de vous arrêter » Edouard Balladur lors des Présidentielles de 1995
https://bit.ly/2PYwmth

 

Se faire écouter c’est jouer avec les Biais Cognitifs, les Filtres de communication et les neurones miroir… et capter l’attention

 

C’est à ce moment que les biais cognitifs entrent dans la danse de vos pensées négatives.
En voici quelques-uns parmi les 250 répertoriés :

Le Biais de confirmation : comme d’habitude, j’ai raté
Le biais de négativité : je me rappelle plus les expériences négatives que les positives
Le biais de personnalisation : ce serait un autre, ils écouteraient

L’effet d’amalgame (illusion de corrélation) : ils ne m’écoutent pas car je ne me sens pas légitime
Résultat :
le cercle vicieux de vos pensées se met à tourner en boucle et vous êtes pressé de finir ce supplice qui se rajoutera à vos souvenirs de mauvaises expériences.

Alors, que faire ?

Attention à donner de la PECHE et de l’IMPACT à vos prises de parole !

 

Et s’il ne venait que de vous la possibilité de rendre votre auditoire attentif ?

Je parle de vous, pas du contenu ni de la forme de votre discours.

D’après une étude des années 1960 et jamais infirmée depuis : le langage du corps compte pour 55 % dans la transmission d’un message.

Il s’agit de tout notre non verbal : posture, position de la tête, des mains, du regard, micro expressions du visage, respiration. Instinctivement (amygdale du cerveau) nous savons reconnaître en 3,3 millisecondes un vrai sourire qui sourit jusqu’aux yeux, d’un sourire social ou d’un sourire forcé, le rictus. Cet ensemble de données sont les filtres de communication.

Je me suis plus étendue sur ce point dans un article précédent https://bit.ly/2NzL50Y.

Et si je rajoute aux 6 filtres de la communication, les neurones miroir… Vous comprendrez que votre auditoire lit autant dans votre posture que dans vos pensées…

 

« Un peu d’attention, s’il vous plait »…
D’accord, mais attention à quoi ?

Dans les années 1990, un groupe de chercheurs italiens de l’Université de Parme, dirigé par Giocomo Rizzolatti, a démontré, en implantant des électrodes dans certains neurones du cerveau de singes macaques, qu’il existait dans une région du cerveau dite « frontale prémotrice » des neurones qui s’activent lorsque l’animal fait une action comme saisir une boulette de nourriture, mais aussi quand l’animal voit l’expérimentateur saisir cette boulette. Ils les ont appelés « neurones miroirs ». Le terme miroir fait référence au fait que ces neurones permettent de ressentir l’action du point de vue du sujet, alors qu’elle est observée chez autrui.

Certains de ces neurones s’activent lorsque l’animal observe des mouvements buccaux de communication (les singes produisent ce qu’on nomme des « vocalisations », série de sons et de cris accompagnés de mouvements des lèvres). Tout se passe donc comme si l’observation de ces mouvements déclenchait les mécanismes cérébraux de son exécution, comme si le singe spectateur réalisait dans son cerveau les mouvements qu’il voit produits par le singe « acteur ». Les neurones miroirs codent essentiellement la conséquence de l’action plus que le geste lui-même. Ils permettraient ainsi à l’observateur d’avoir accès aux intentions de l’acteur, et non seulement à ses gestes. (Source : « Cerveau et Psycho » Janvier 2008).

 

Votre énergie se place où se porte votre attention et celle de votre auditoire aussi par l’activation des neurones miroir :
Vous êtes mal à l’aise, eux aussi
Vous ne les écoutez pas, eux non plus
Vous n’êtes pas avec eux, bloqué dans votre tête à batailler entre vous et vous, eux sont ailleurs et plus avec vous. Ils passent ce moment sans vous à regarder leur portable ou discuter ensemble.

 

Et quand le stress s’en mêle, c’est vous qui vous vous emmêlez.

 

Comment passer du « emmêler » au « emmener » ?

Une règle simple :
Frapper les 3 coups avant le lever de rideau du théâtre de l’échange symbolisés par :

 

Le SILENCE « habité » de votre présence
La PECHE qui est le coup porté à l’attention du public

L’IMPACT qui est l’effet du coup porté

Rien n’est plus puissant qu’un silence pour capter l’attention.

L’humoriste Monsieur Fraize a fait du silence sa marque de fabrique https://www.youtube.com/watch?v=0GkDYsNYJ8Y .
Il est présent et occupe toute la scène de son silence. Le public boit ses rares paroles, se met à l’affut de ses mimiques comme de ses moindres gestes.

 

Qu’y-a-t-il de commun entre un spectacle, un match de tennis et une prise de parole ? L’intention couplée à l’attention.

Tennisman au service

Où se porte son attention ?

Regardez un joueur de Tennis, sur quoi porte son attention au moment de jouer son coup ?

La balle, la raquette, le vent, son adversaire de jeu, sa technique, l’arbitre, le public ?

Ou bien son geste, sa respiration, son emplacement sur le court, son mental ?

Tout cela à la fois.
Le joueur se sert de tous ces éléments en même temps de manière efficace pour gagner le point, puis le set et enfin le match.

 

Son intention est de gagner le point. Il utilisera des effets d’amortie, de lift, de lob et de smash, se déplacera en montée au filet, fera des revers et des coups droit… Exactement comme vous quand vous serez à l’aise dans vos prises de parole.

 

Vous avez la possibilité de remplir la scène en vous déplaçant, en changeant de posture, en ménageant des effets par des silences, des regards, des changements de rythmes, …
Cela ne fonctionnera que s’ils sont sincères c’est-à-dire utilisés au profit de votre intention.

 

Tout ce que vous avez lu, répété, appris sur le regard, la posture, les règles du pitch, respiration, articulation, … peuvent mener à une cacophonie sans le gouvernail de l’intention.

Préférez-vous marquer votre différence en créant une émotion ou vous plier à une technique et vous fondre dans la norme ?

 

Comme le joueur de Tennis, portez votre attention sur l’effet de chacune de vos paroles et jouez avec votre auditoire pour garder son attention au profit de votre intention.

 

C’est ce que j’appelle :

Inspirer, motiver et donner l’envie à vos collaborateurs ou quiconque vous écoute, de vous suivre.

 

Avoir de la PECHE et donner de l’IMPACT pour donner la PECHE et avoir de l’IMPACT est aussi appelé « Leadership ».

About the Author:

Sylvie Grimblat
Qui suis-je ? - Ancienne athlète de haut niveau en jumping J’y ai appris l’excellence au quotidien, la prise de risque sereine et le pouvoir de l’instant présent. Un moment d’inattention et c’est la chute. A 400 mètres minute, c’est cuisant ! - Producteur audiovisuel J’ai fait passer des centaines de personnes à la télévision dans des émissions de témoignages. J’ai appris comment amener ces personnes à se faire entendre, comprendre et convaincre en se respectant et respectant ses interlocuteurs, à vaincre leur stress et à être efficace tout de suite dans leur prise de parole. Je suis spécialiste de l’attention, celle que l’on donne et celle que l’on perd, en étant du côté de celui qui écoute (le client, le prospect, l’interlocuteur). - Coach professionnel Ma formation certifiante et mon expérience de nombreux coachings de dirigeants et de managers m’ont appris à trouver la clé permettant aux personnes de se reconnecter avec leurs ressources pour se révéler à elles-mêmes et atteindre leurs objectifs - Coach d'équipes certifiée CNCP : créatrice du concept de Team-Building Interne qui prend le sport comme métaphore de l'entreprise - Formateur en prise de parole et en connaissance de soi L’expérience terrain en production audiovisuelle, la conscience de l’instant présent en sport, l’expérience de l’humain en coaching se cumulent dans mes formations à la prise de parole. J’y ajoute un tour de mains pragmatique adapté à chacun. Ma formation unique s’adapte à chaque participant puisque chacun d’entre eux, l’est avec son histoire, ses ressentis, ses aspérités et ses désirs. - Publications et Médias Créatrice de la méthode d’apprentissage agile PECHE IMPACT® pour passer du savoir-faire au faire savoir. Auteur de l'approche GPS de la formation à la prise de parole Auteur de l’e-book : « Votre parole c’est vous » Intervenante dans l’émission de radio : L’arène du sport de Lamine Kezzim - Membre du Club de Coachs Nrgy - Membre originel du Média Club - Adhérente à l’EMCC - L’œil du Bonheur, coaching et formations, est inscrit au Datadock

Leave A Comment