Comment réussir ses prises de parole en public ? La formation GPS

/, Management & Organisation, Psychologie & Neurosciences/Comment réussir ses prises de parole en public ? La formation GPS

Pour votre formation à la prise de parole en public, optez pour l’approche GPS !

L’approche Globale Panoramique Systémique (GPS) optimise la formation :
les résultats ressentis sont immédiats pour les participants.

Approche Globale Panoramique Systémique

Figure 1 : Etapes d’une formation GPS à la prise de parole

Eléments de contexte sur nos ressentis de nos prises de parole :

Les chiffres du besoin : La prise de parole en public nous concerne tous

70%  d’entre nous ne sont pas à l’aise à l’oral comme le montre ce sondage de EFE ABILWAYS 

  • « Quand il faut prendre la parole en public, je ne me dérobe pas et j’adore ça. » (30%)
  • « Prendre la parole en public est une angoisse, je fais tout pour l’éviter. » (5%)
  • « Je suis mal à l’aise pour parler en public, je cherche mes mots et je deviens brouillon. » (15%)
  • « Je peux parler en public mais je manque d’aisance et de naturel. » (50%)

 

Qu’attendez-vous de vos prises de parole ?

A chacun sa réponse ! Parmi mes clients, voici celles qui reviennent le plus :

  • Etre écouté
  • Etre compris
  • Prendre ma place dans l’équipe
  • Gagner en leadership

Que dire de ces réponses ? Vous remarquerez qu’elles traitent de l’assertivité de chacun dans la prise de parole :

Je me respecte – Je te respecte – Je sais dire non… et réciproquement, toi aussi !

D’ailleurs quand ces conditions ne sont pas réunies, après vos prises de parole vous vous sentez insatisfaits.
Parfois même, vous ruminez et vous en perdez le sommeil.

Alors tournent en boucle les :

  • Si j’avais dit…
  • Si j’avais été meilleur…
  • J’aurais dû répondre…
  • Je n’ai pas su…
  • Je manque de répartie…
  • La prise de parole n’est pas mon fort, déjà à l’école c’était un calvaire…
    Etc.

Et vous refaites le match toute la nuit, quand ce n’est pas jusqu’à la prochaine échéance !

Et la prise de parole devient un facteur de stress pour vous…

Le stress est une réaction naturelle, utile à l’homme pour s’adapter à une situation de changement sur une durée limitée.

Voici sa définition médicale :

« L’ensemble des réactions physiologiques et psychologiques mises en oeuvre pour s’adapter à une situation nouvelle  »
(source : « Ces émotions qui nous dirigent », du Docteur Bernard Anselem, Editions Alpen)

Le stress devient un problème lorsqu’il devient chronique : l’organisme n’est plus en capacité d’y faire face avec ses conséquences physiques, physiologiques et mentales.

Comme vous êtes amenés à souvent prendre la parole, et si vous décidiez de rejoindre les 30% des personnes sondées qui adorent cela ?

Les bases de la prise de parole avec l’approche GPS

Tout part de vous et la force est en vous : c’est vous qui avez le souffle et l’énergie pour porter le message, votre message.

L’approche GPS va vous permettre de passer du désir de réussir vos prises de paroles au résultat que vous souhaitez sans vous perdre.

Il y a plusieurs routes pour y accéder avec des points de passage qui sont décrites dans la figure 1 :

  • Désir – Contexte – Besoin -Personnalité
  • Coaching des freins et des croyances limitantes
  • Technique : Posture, respiration, émotions, vibrations, gestuelle, regard, contenu, message, etc.
  • Training : Jeux de rôles, mise en situation, travail in vitro et in vivo, travail du pitch, etc.
  • Résultat : Plaisir, confiance, ouverture à soi et à l’autre, process d’auto-amélioration

Certains axes sont embouteillés et parfois vous avez l’impression de revenir sur vos pas.

Vous vous perdez dans votre discours, dans vos pensées, dans votre gestuelle : vous avez le sentiment de « ne pas y être ».

Pour aller du désir au résultat sans se perdre : développez une approche GPS !

Ainsi vous atteindrez votre cible par la meilleure route pour vous.

« Chacun sa route, Chacun son chemin,
Passe le message à ton voisin ! »

 

Pourquoi se sert-on d’un GPS ?

  • Parce qu’on est perdu
  • Pour améliorer son trajet
  • En vue de sortir de ses habitudes
  • Car on n’est pas à l’aise avec la route

Une approche GPS de la prise de parole ?

Et si votre parole était votre route vers l’autre ?

G pour Globale :

Comme le montre l’infographie, la prise de parole est une pratique holistique.
Le terme « holistique » vient du grec hòlos qui signifie « entier ».

La prise de parole concerne chacune de nos cellules qui sont en permanence en relation.

Pour exemple : si nous ressentons de la tristesse, toutes nos cellules la ressentent aussi. Le Professeur David Khayat dans son dernier livre « L’enquête vérité : vous n’aurez plus jamais peur du Cancer » en a fait la démonstration. Nos pensées habitent tout notre corps et notre intestin est paraît-il notre deuxième cerveau !

 

La prise de parole concerne tout notre être

Fig 2: la prise de parole est holistque

La prise de parole concerne tous les niveaux de logique

Robert Dilts a À partir des travaux de Gregory Bateson sur les différents niveaux d’apprentissage, de changement et de communication, Robert Dilts a modélisé sous forme de pyramide les niveaux logiques de la pensée en six niveaux hiérarchiques, chaque niveau pilotant et influençant les niveaux inférieurs.

Les niveaux de logique de Dilts

Fig 3 : Les niveaux de logique de Dilts

 

Connaître les niveaux de logique permet de comprendre la logique de ce qui intuitivement nous paraît illogique. Il en est de même pour notre interlocuteur ou notre équipe.

Dans une relation, il est possible de comprendre le fonctionnement d’un individu, d’un groupe ou d’une organisation, de faire des hypothèses sur l’endroit où se situe le problème et enfin d’identifier à quel niveau supérieur il faudrait intervenir.

Un changement effectué à un niveau supérieur se répercute sur tous les niveaux inférieurs mais le contraire n’est pas toujours vrai.

 

A quoi tu joues ?

 

Parfois les intentions de notre interlocuteur ne sont pas claires pour nous.

Il est possible qu’un jeu psychologique ou une transaction à double langage nous soit proposés.

Le plus fameux des jeux psychologiques étant le triangle dramatique : Bourreau – Sauveur – Victime où chacun des 3 rôles s’échangent en permanence. Le bourreau a besoin d’une victime, qui elle-même a besoin de son sauveur pour exister. De même le sauveur n’existe que s’il y a quelqu’un à sauver ce qui l’amène parfois à devenir bourreau lui-même ! Dans les cas récurrents, on approche du profil psychologique du pervers narcissique.

 

 

Où suis-je quand je parle ?

 

La ligne de temps et l’état de présence à soi et à l’autre.

Si je prends la parole tourné vers mes slides, le dos à mon équipe, où suis-je ?

Hier en pensant aux heures que j’ai passées à construire l’infographie complexe de mon intervention ?

Quand mes interlocuteurs regardent leur portable en m’écoutant, sont-ils déjà après ?

Et moi quand j’aspire à en avoir fini, où suis-je ?

 

Ligne de temps de la prise de parole

Fig 4 : La ligne de temps de la prise de parole

 

P pour Panoramique

Le processus de la prise de parole génère des énergies verticales et horizontales :

Verticales quand je suis entre moi et moi : ce que je dis, comment je le dis, le verbal et le non-verbal, à quoi je pense, mon intention, ma posture, ma présence, mon écoute, le rythme, l’intonation et les silences que je pose, mon alignement etc.

Horizontales quand je prends en compte l’autre : comment m’écoute-t-il ? Comment me répond-t-il ? Quelle est son intention ? Quel est son besoin ?

 

Avec une vision focalisée sur moi, il y a peu de chances que j’atteigne mon objectif.

Si je m’oublies dans la relation, je ne me respecte pas et il y a peu de chances que je sois satisfait de l’échange.

En ne prenant pas en compte la situation, il y a peu de chances que ma prise de parole ait un résultat satisfaisant pour chacune des parties.

 

La solution est d’avoir une vision panoramique de la situation en montant d’un niveau : prise de distance et hauteur de vue.

 

Ainsi je peux observer ce qui se joue pour moi, pour l’autre et pour la situation de façon à m’y adapter en permanence.

Une prise de parole de parole réussie est win-win pour chacune des parties prenantes.
C’est l’unique solution qui mène à l’assertivité : je me respecte, je te respecte et je sais dire « non ».

 

La vision panoramique permet de voir les atouts et forces en présence :

Panoramique des forces en présence

Fig 5 : Panoramique des forces en présences

S pour systémique

L’approche systémique nous indique que chacun de nous fait partie d’un « tout » et que ce « tout » agit sur nous en permanence.

Ramené à la prise de parole : si je change, tu changeras car mon comportement envers toi changera.

Cela nous amène à des cercles vertueux ou vicieux selon nos comportements.
Acteur de notre prise de parole, nous pouvons questionner en conscience nos croyances, nos observations, nos paroles et nos actions.
Ainsi nous entrerons dans un cercle vertueux, seul possible pour une relation pérenne.

 

Systémie vertueuse de la prise de parole

Fig 6 : Systémie vertueuse de la prise de parole

 

Cercle vicieux de la prise de parole

Fig 7 : Cercle vicieux de la prise de parole

 

L’approche systémique évoquée dans les figures 6 et 7 nous montre que l’on peut entrer à n’importe quel item du cercle : nos paroles entraînent nos actes et font agir en réaction les autres.

C’est pourquoi améliorer la prise de parole permet de « trouver sa place dans le groupe » et de gagner en leadership.

La solution pour améliorer sa prise de parole :
une approche Globale, Panoramique, Systémique

 

La route du désir au résultat de vos prises de parole comporte bien des virages, des dénivelés, des pièges, des brouillards et parfois même des orages et des coups de froid ou de chaud.

Parfois elle est directe et fluide, d’autre fois encombrée et difficile.

Ainsi vous devez vous adapter en permanence car tous les éléments que nous avons décrits interagissent dans un processus dynamique en permanence.

 

Il y a de quoi s’y perdre !

Perdre confiance et perdre patience

Perdre estime de soi, respect de soi et de l’autre

 

On peut entrer dans l’évitement en refusant de prendre la parole

C’est pourquoi je recommande une approche « Globale Panoramique Systémique » pour arriver à bon port !

Une formation GPS mêle coaching et technique, jeux de rôles (mises en situation) et training, tout en tenant compte des forces et atouts de chacun, afin que vous deveniez « moteurs » de vos prises de parole : vous agirez en conscience au lieu de réagir.

 

L’approche GPS vous permet d’être au clair avec vous, votre posture et vos intentions avant de prendre la parole.

Savoir d’où l’on part et où on veut aller est le socle de la réussite, la technique vient bien après la méthode.

 

Enfin vous serez maître du jeu et heureux dans vos prises de paroles !

 

Votre message, c’est vous !

 

Exercice d’application : remplir ce tableau avant votre prochaine prise de parole :

Exercice de préparation à la Prise de parole

Fig 8 : Exercice de préparation à la Prise de parole

 

Avant votre prochaine prise de parole, remplissez la première partie de ce tableau pour vous situer dans votre échange.

Il s’agit de :

  • vous questionner : colonne « Moi »
    Quelle est mon intention,
    Qu’est-ce qui se joue pour moi,
    Q’en est-il de la relation (sommes-nous en confiance ? en conflit ? en tension ? Y-at-il des cadavres dans le placard ? des non-dits ? etc.)
  • de vous mettre à la place de « l’autre » en vous posant les mêmes questions. C’est une façon de se décentrer pour voir avec d’autres yeux
  • de ressentir « la relation » d’un oeil extérieur : qu’est-ce que quelqu’un d’extérieur à nous dirait de notre relation ?
  • d’interroger « le contexte » : dans quel contexte allons-nous parler ? Il s’agit aussi bien du lieu que de la situation émotionnelle des participants, de ce qu’ils auront vécu avant ou qu’ils vivront après.
  • Ensuite c’est le moment des hypothèses pour chacune des colonnes
    Quel serait le pire résultat de ma prise de parole ? De manière générale vous avez peu de chance d’en sortir pendu par les pieds !
    En revanche, votre ego vous tirera les oreilles
    Faites de même pour le meilleur résultat et le résultat acceptable qui est la voie du milieu
  • C’est le moment de passer à l’action en listant les moyens que vous allez mettre en oeuvre : contenu et lisibilité du message, durée, illustrations, cas pratiques, vidéos, témoignages, etc. en vous demandant ce qui pourrait le mieux atteindre votre auditoire. Centrez-vous sur le résultat que vous attendez de votre discours et concentrez vos forces pour l’atteindre en tenant compte des colonnes que vous avez remplies (l’autre, la relation, le contexte)
  • Enfin, une fois votre prise de parole terminée, évaluez votre degré de satisfaction sur 100 d’une manière factuelle.
    Alors cette « note » vous permettra de progresser puisque l’on atteint que ce que l’on mesure.
    Cette astuce vous permet de sortir de l’évaluation binaire : tout bon ou tout mauvais.
  • Après la note, c’est le moment de relire les éléments de votre préparation : qu’ai-je surévalué ? sous-évalué ? Comment puis-je sortir plus satisfait de ma prochaine prise de parole ? Sur quoi porter particulièrement mon attention la prochaine fois ?

Ce que je constate avec mes clients est que les notes montent régulièrement :
Ils savent où ils vont, constatent leur progression et… le stress disparaît puisqu’ils sont dans l’action.

Un accident de parcours est relativisé et disparaît dans le lissage de leur courbe d’auto-évaluation de leur prise de parole.

Ils ne subissent plus leurs prises de parole. Ils les vivent dans l’instant présent « ici et maintenant ».

Bien se préparer permet d’être libre pour l’imprévu !

 

Pour en savoir plus sur ma pédagogie de formation à la prise de parole :

le site internet et la chaîne YouTube de L’œil du Bonheur où vous trouverez des capsules vidéos de formation, des témoignages et des trainings.

About the Author:

Sylvie Grimblat
Qui suis-je ? - Ancienne athlète de haut niveau en jumping J’y ai appris l’excellence au quotidien, la prise de risque sereine et le pouvoir de l’instant présent. Un moment d’inattention et c’est la chute. A 400 mètres minute, c’est cuisant ! - Producteur audiovisuel J’ai fait passer des centaines de personnes à la télévision dans des émissions de témoignages. J’ai appris comment amener ces personnes à se faire entendre, comprendre et convaincre en se respectant et respectant ses interlocuteurs, à vaincre leur stress et à être efficace tout de suite dans leur prise de parole. Je suis spécialiste de l’attention, celle que l’on donne et celle que l’on perd, en étant du côté de celui qui écoute (le client, le prospect, l’interlocuteur). - Coach professionnel Ma formation certifiante et mon expérience de nombreux coachings de dirigeants et de managers m’ont appris à trouver la clé permettant aux personnes de se reconnecter avec leurs ressources pour se révéler à elles-mêmes et atteindre leurs objectifs - Coach d'équipes certifiée CNCP : créatrice du concept de Team-Building Interne qui prend le sport comme métaphore de l'entreprise - Formateur en prise de parole et en connaissance de soi L’expérience terrain en production audiovisuelle, la conscience de l’instant présent en sport, l’expérience de l’humain en coaching se cumulent dans mes formations à la prise de parole. J’y ajoute un tour de mains pragmatique adapté à chacun. Ma formation unique s’adapte à chaque participant puisque chacun d’entre eux, l’est avec son histoire, ses ressentis, ses aspérités et ses désirs. - Publications et Médias Créatrice de la méthode d’apprentissage agile PECHE IMPACT® pour passer du savoir-faire au faire savoir. Auteur de l'approche GPS de la formation à la prise de parole Auteur de l’e-book : « Votre parole c’est vous » Intervenante dans l’émission de radio : L’arène du sport de Lamine Kezzim - Membre du Club de Coachs Nrgy - Membre originel du Média Club - Adhérente à l’EMCC - L’œil du Bonheur, coaching et formations, est inscrit au Datadock

Leave A Comment